MONUMENTS 14-18 ||||| Rues de Reims ||||| Exploitation des CPA ||||| Inscription à la newletter ||||| Adhérer à notre association

 

NOTRE SITE : REIMS 14-18

 

Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 11:06

A cet amalgame de poutres et y met le feu. On appelle les pompiers. Mais que peuvent-ils faire alors qu’une partie de la ville et même leur caserne sont en feu?... Bientôt les flammes s’engouffrent dans la nef, attaquent les portes, se communiquent à la paille qui jonche le sol de la cathédrale et sur laquelle reposent des blessés allemands. C’est la panique. Mais les Allemands, que la foule veut massacrer, sont sortis de l’édifice et sauvés grâce à l’intervention énergique des abbés Landrieux, Thinot et Andrieux.http://www.editionsfradet.com/la-cathedrale-de-reims-dans-l-histoire-1914-incendie.html

 

nefpaille2.jpg

Quand je pénétrai, l'après-midi de ce même jour, dans la cathédrale, la tristesse et la désolation de la scène m'impressionnèrent. En travers du portail gisait un vieux mendiant qui, depuis bien des années, implorait à cette même place la charité des fidèles; comme indifférent à l'effroyable drame qui se déroulait autour de lui, il était demeuré là, à demi enseveli sous les éclats dé pierre et de verre, mais attendant toujours l'aumône. Le sol était couvert de débris informes; sur un tas de gravats, brillait un lustre dont la chaîne avait été coupée par un éclat d'obus. Vers le fond, les blessés allemands se blottissaient derrière les énormes piliers pour échapper à la pluie de projectiles. Une flaque de sang précisait l'endroit où le pauvre gendarme avait trouvé la mort, et, tout près, deux cadavres d'Allemands étaient étendus sur la paille. Chaque fois qu'un obus éclatait dehors, les prisonniers frissonnaient de peur, sous la pluie de débris qui tombaient du toit ou des fenêtres. [texte tiré de Bombardement de la Cathédrale]

Cathédrale, maisons de Champagne

Monuments historiques

RGI Revues

Cartes postales 1914

remerciement à la librairie "l'alphabet" rue Jean Jaures pour le tirage photo.

Par Vincent Zénon RIGAUD - Publié dans : Cathédrale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Retour à l'accueil

Derniers articles

  • Bombardements rue de l'Abbé-de-l'Epée
    Épée, rue Abbé-de-l’ [1899]. <= 67-69, rue du Jard, => 66-68, rue de Venise. 140 mètres de longueur. La rue, ouverte en 1896, sur des terrains provenant de l’établissement des Longuaux, fut menacée de fermeture faute par les propriétaires de ne pas y avoir fait les...
  • La maison Villet, angle de la rue Clovis et Hincmar
    Cette maison a été particulièrement photographiée après les bombardements, les dégats sont, il est vrai, très spectaculaires.En plus de ces trois cartes postales (collection personnelle) il en exsite une verticale, assez floue, et il y a aussi celle de l'article de ReimsAvant publiée en...
  • Bombardement de 1914 : le 59 Faubourg Cérès
    Dès la mi-septembre 1914, le bombardement de Reims commence, systématique et destructeur. Le calvaire va durer quatre ans. La "rue du Faubourg Cérès" sera rebaptisée "avenue Jean-Jaurès" en 1921, en hommage à cet homme politique Français assassiné à Paris le 31...
  • Début de l'incendie de la Cathédrale
    100 ans les échafaudages prenent feu le 19 septembre, à 15 heures Fidèle à elle-même la cathédrale arbore toujours des échaffaudages en 2014.   Cliché de Madame E. Charbonneaux, CPA éditée par Jules Matot - collection personnelle...
  • L'Eglise Saint-André
    Cette carte postale n'a pas voyagé. Collection personnelle. Il est juste écrit, comme vous pouvez le voir : RREIMS (1919) Cette église a été nettoyée très recemment ; l'arbre au premier plan doit avoir pas très loin d'un siècle.
  • Place Aristide Briand et le boulevard de la Paix
    Sur cette première carte postale il est écrit 21 février 1915, elle n'a pas été envoyée. On peut voir que l'intérieur de la maison est complètment écroulé.     Cette seconde carte postale, envoyée le  22 mars 1916, est prise d'un peu...
  • Place Aristide Briand et le boulevard Lundy
    Sur cette carte postale qui n'a pas voyagé, ici le départ du boulevard Lundy, on voit bien que la rue Jean-Jacques Rousseaux n'a pas encore été percée, elle le sera plus tard en 1924 à la Reconstruction de la Ville. CPA : Collection personnelle   -...
  • Place Aristide Briand et le début de l'avenue Jean-Jaurès
    Briand, place Aristide [1932]. <= 56-57, rue Cérès, 1-2, boulevard de la Paix, => 1-2, avenue Jean-Jaurès, 1-2, boulevard Lundy. 90 x 70 mètres. Débaptisée le 18 mars 1932, soit 11 jours après la mort de Briand, cette place demeurera cependant toujours,...
  • Carrefour de la rue Legendre, Pluche et de l'Echauderie
    Le  ravitaillement en  lait.   On peut remarquer que la rue a été élargie, la photographie date du 28 aout 1917. Des pierres sont installées devant les soupiraux pour protéger les caves de la  maisonde gauche qui a résisté à la guerre contrairement...
  • Rue Jolicoeur, actuelle rue Franklin Roosevelt
    Jolicœur, rue Henri [1895]. Ancienne rue des Romains, ainsi dénommée en 1895 en place de la première section de cette voie. Elle fut débaptisée en 1949 pour prendre le nom de rue du Président-Franklin-Roosevelt.   (1839-1895). Né à Reims le 3 avril...
Liste complète

Rechercher

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés