Notre site : Reims 14-18 ||||| Monuments 14-18 ||||| Rues de Reims ||||| Exploitation des CPA ||||| Inscription à la newletter |||||

2014 Télécharger le bulletin d'adhésion à notre association

Mercredi 16 mai 2012 3 16 /05 /Mai /2012 11:06

A cet amalgame de poutres et y met le feu. On appelle les pompiers. Mais que peuvent-ils faire alors qu’une partie de la ville et même leur caserne sont en feu?... Bientôt les flammes s’engouffrent dans la nef, attaquent les portes, se communiquent à la paille qui jonche le sol de la cathédrale et sur laquelle reposent des blessés allemands. C’est la panique. Mais les Allemands, que la foule veut massacrer, sont sortis de l’édifice et sauvés grâce à l’intervention énergique des abbés Landrieux, Thinot et Andrieux.http://www.editionsfradet.com/la-cathedrale-de-reims-dans-l-histoire-1914-incendie.html

 

nefpaille2.jpg

Quand je pénétrai, l'après-midi de ce même jour, dans la cathédrale, la tristesse et la désolation de la scène m'impressionnèrent. En travers du portail gisait un vieux mendiant qui, depuis bien des années, implorait à cette même place la charité des fidèles; comme indifférent à l'effroyable drame qui se déroulait autour de lui, il était demeuré là, à demi enseveli sous les éclats dé pierre et de verre, mais attendant toujours l'aumône. Le sol était couvert de débris informes; sur un tas de gravats, brillait un lustre dont la chaîne avait été coupée par un éclat d'obus. Vers le fond, les blessés allemands se blottissaient derrière les énormes piliers pour échapper à la pluie de projectiles. Une flaque de sang précisait l'endroit où le pauvre gendarme avait trouvé la mort, et, tout près, deux cadavres d'Allemands étaient étendus sur la paille. Chaque fois qu'un obus éclatait dehors, les prisonniers frissonnaient de peur, sous la pluie de débris qui tombaient du toit ou des fenêtres. [texte tiré de Bombardement de la Cathédrale]

Cathédrale, maisons de Champagne

Monuments historiques

RGI Revues

Cartes postales 1914

remerciement à la librairie "l'alphabet" rue Jean Jaures pour le tirage photo.

Par Vincent Zénon RIGAUD - Publié dans : Cathédrale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Retour à l'accueil

Derniers articles

  • Angle de la rue de Vesle et de la rue de Talleyrand à 3 époques
      Ce carrefour a été jusqu'à il y a peu de temps appelé "Le Théâtre"  par les rémois et les Transports Urbains de Reims à cause de la proximité de celui-ci ; depuis quelques année, le théâtre est devenu l'Opéra, la station de tram a repris ce nom, pourtant sur le plan...
  • "Porte-Bonheur" - La "Pompe à Merde" - Place d'Erlon
    L'entreprise de vidange est installée Chemin de Cormontreuil et vient vidanger les fosses étanches des particuliers, en l'absence de tout-à-l'égout. Elle est ici place Drouet-d'Erlon. Le contenu est revendu aux agriculteurs pour amender les terres. Source et CPA...
  • La rue de Mars vue de la place de la République
    Mars, rue de [1854]. <=place de l’Hôtel-de-Ville, => place de la République. 295 mètres de longueur. Ancienne rue de la Porte-de-Mars. La rue conduisait à une porte de la ville, au-dessus de laquelle se dressait une statue en cuivre du dieu de la guerre....
  • Le Passage Subé
    Situés en plein centre ville, le passage Subé et le passage Talleyrand (qui le croise) permettent aux Rémois d'effectuer leur "shopping" sous des verrières à l'abri d'éventuelles intempéries ! Construits au moment de la Reconstruction de la ville, au...
  • La rue Thiers vue du square Colbert
    Colbert, square. <=boulevard Joffre, =>boulevard Foch.   Thiers, rue [1878]. <=place de l’Hôtel-de-Ville, => 35-37, boulevard Foch. 273 mètres de longueur. Ancienne rue de la Gare. Débaptisée, par ordre du gouvernement en 1946, en...
  • Rue Cérès - Hôtel des Postes et Chambre de Commerce
    L'Hôtel principal des Postes, Télégraphes et Téléphone était situé au 30 rue Cérès. Bien qu'épargné par le conflit de 1914-1918, l'immeuble du XIXe siècle a cédé la place à un pastiche classique des années 1930, restituant une entrée à la Chambre de Commerce. La...
  • La rue de Vesle et le tramway
    Vesle, rue de. <= 24, place Myron-Herrick, => rue du Colonel-Fabien. 1260 mètres de longueur, en 1929. Elle comprenait alors la rue du Colonel-Fabien. En 1841 furent réunies la rue de la Porte-aux-Ferrons, la rue de Vesle et la rue du Bourg-de-Vesle, sous la seule...
  • La Fontaine Godinot de la place Saint-Timothée
    Avant que les fontaines n'existent à Reims, les habitants tiraient l'eau dans des puits. L'initiative d'avoir un réseau d'adduction d'eau et de fontaines est l'oeuvre du Chanoine Jean Godinot (1661-1749). Bienfaiteur, Jean Godinot est docteur en théologie et chanoine...
  • Rue de Champfleury et rue de la Maison Blanche
    Estienne-d’Orves, rue d’ [1946]. <=place Sainte-Anne, =>chemin de Champfleury, vers le chemin de fer. Ancienne rue de Champfleury débaptisée par ordre du gouvernement. (1901-1941). Résistant. Né à Verrières-le-Buisson (Essonne) le 5 juin 1901, mort au...
  • Faubourg Cérès et le Dispensaire
    Cette carte postale montre le faubourg Cérès, aujourd'hui avenue Jean-Jaurès. La vue est prise au carrefour avec le boulevard Carteret qui est à droite (le boulevard Jamin est à gauche et n'est pas visible sur la vue).   Le bâtiment, au premier plan, et qui...
Liste complète

Rechercher

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés