MONUMENTS 14-18 ||||| Rues de Reims ||||| Exploitation des CPA ||||| Inscription à la newletter ||||| Adhérer à notre association

 

NOTRE SITE : REIMS 14-18

 

Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 06:00

Magnifiquephotographie d'avant guerre de tout le personnel de La Glaneuse.  

Cet immmeuble situé à l'origine sur la place du Forum (ancienne place des Marchés) n'existe plus aujourd'hui. Il a été détruit pendant la Première Guerre Mondiale et jamais reconstruit. Il avait son pendant de l'autre côté de la rue Colbert (voir les deux plans ci-dessous).

 

Montage photographique : Véronique Valette

 

Glaneuse2

 

L'agrandissement des voies a fait reculer le coin de rue sur la photo actuelle. 

 

glaneuse-plan-copie-1

 

Par Véronique Valette - Publié dans : Place Royale, Forum, Chapitre, Cérès, Carnot
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : douce France
Mercredi 19 novembre 2014 3 19 /11 /Nov /2014 06:00

Pas de date sur cette CPA publicitaire, mais la photographie doit dater d'avant la Grande Guerre puisque à la Reconstruction un passage à l'air libre a été aménagé pour accéder à la Société Générale.

 

Montage : Véronique Valette

 

3-rue-carnot.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Place Royale, Forum, Chapitre, Cérès, Carnot
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : L'information rémoise
Lundi 17 novembre 2014 1 17 /11 /Nov /2014 06:00

 

chanzy.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Gambetta, Chanzy, Barbâtre, Place Museux
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Samedi 15 novembre 2014 6 15 /11 /Nov /2014 06:00

Place du Parvis de la cathédrale

CPA et montage : Véronique Valette

 

parvis.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Cathédrale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Reconstitution historique
Jeudi 13 novembre 2014 4 13 /11 /Nov /2014 06:00

A droite : photo du 11 novembre 2014 à 15:00 h, de la rue Tronsson-Ducoudray  (ND 800/35 mm, redressée partiellement avec photoshop).

 

A gauche : tableau de Georges Wildschut (1833-1966), La cathédrale de Reims vers 1925. Huile sur toile signée en bas à droite. 72 x 53 cm.

Numéro 187 du catalogue n°10  de la vente du dimanche 12 octobre 2014 (Maison de vente aux enchères CHATIVESLE). Merci au commissaire-priseur Alban Gillet pour le cliché et pour l'autorisation de montrer ce tableau.

 

Voir aussi, dans l'exposition du musée des Beaux-Arts de Reims et dans le catalogue « Jours de guerre et de paix, Regard franco-allemand sur l’art de 1910 à 1925 » (de septembre 2014 à janvier 2015), la grande série de tableaux de la cathédrale de Reims par Paul-Hubert Lepage (1878-1964).

 

JJ-cathedrale.jpg

Par Jean-Jacques Valette - Publié dans : Cathédrale
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Mardi 11 novembre 2014 2 11 /11 /Nov /2014 06:00

Le monument aux infirmières a été inauguré le 11 novembre 1924.


La première carte postale a été envoyée en 1927, elle  vient de l'éditeur Quentinet.

 

La seconde est plus récente, elle a été éditée par  Politi-Dupuy "Pol" et la dégende au recto est "La ville renaissante" Reims Esplanade Cérès : à gauche, on peut voir un nouvel immeuble construit et on remarque que les tuyas de la haie qui entoure le monument ont poussé et ont même été taillés.

 

CPA et montage : Véronique Valette

 

esplandade-ceres6.jpg

esplanade-ceres5.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Place Royale, Forum, Chapitre, Cérès, Carnot
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Lundi 10 novembre 2014 1 10 /11 /Nov /2014 06:00

Aujourd'hui, exceptionnellement, pas d"AvantAprès" mais la suite de l'article d'hier sur la statue de Saint-Marceaux "La Vigne" avec quelques précisions apportées par Lucette Turbet sur cette oeuvre :

 

* 1880 : commande de la Vigne par la municipalité ( maire= M Diancourt) à Saint-Marceaux devenu célèbre avec l'Arlequin
* 1887 : exposition au Salon de 1887 à Paris et livraison à la municipalité - pas d'argent pour passer commande du socle.
* 1888-1905 : vestibule de l'Hôtel de Ville et musée
* 1901 : décès de Mme de Saint-Marceaux mère qui fait don à la municipalité d'une somme d'argent suffisante pour couvrir les frais du socle. Saint-Marceaux peut concevoir un ensemble cohérent, il dessine le socle.
* 1905 : Installation de La Vigne en grande pompe avec discours et banquet le dimanche 20 juin 1905 ( maire= Dr Pozzi)
* 1914-18 : socle endommagé et statue blessée par un éclat d'obus
* 1915 : décès de René de Saint-Marceaux,  douloureusement frappé par le martyre de sa ville et de sa cathédrale.
* 1921-1928 : Marguerite de Saint-Marceaux, son épouse, bataille avec les conservateurs qui changent et ne sont pas du même avis : un veut réparer, l'autre, pas; l'un veut faire faire au moindre prix; l'autre veut respecter l'oeuvre. Elle tient à sauvegarder le travail de son époux et écrit "Il vaudrait cent fois mieux laisser la statue avec sa blessure  que de la confier à un inconnu".
* 1928 : La Vigne, symbole de la région, est de retour, restaurée avec fidélité par M Lardillier; le socle est refait sur le modèle du plâtre original par le praticien de Saint-Marceaux, Mr Broutchoux. Marguerite a gagné au prix d'une énergie épuisante.

 

Les photographies suivantes ont été scannées à partir de plaques phtographiques stéréo (9 x 9), les deux premières représentent le Musée de l'Hôtel de Ville entre 1888 et 1905, la troisième photographie est celle de la cour de l'Hôtel de Ville à la même époque avant l'installation de La Vigne.

 

Merci à Lucette Turbet pour son aide.

 

Merci à DH pour les plaques de verre et les scans, (collection  JJV)

 

vigne2.jpg

vigne1.jpg

cour-hotel-ville.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Hôtel de Ville, Thiers, Langlet, Tambour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : L'information rémoise
Lundi 10 novembre 2014 1 10 /11 /Nov /2014 06:00

Sur cette carte postale, il est inscrit "dans les années de bombardements 1914-15-16", elle n'a pas circulé.

On peut remarquer qu'il n'y a pas les protections de la statue, cette carte date-t-elle d'avant ou d'après ces protections ?

 

CPA et montage : Véronique Valette

 

place-royale4.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Place Royale, Forum, Chapitre, Cérès, Carnot
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Architecture
Samedi 8 novembre 2014 6 08 /11 /Nov /2014 06:00

Le sculpteur est Saint-Marceaux, on peut voir  l'inversion faite par Broutechoux après la réparation. Par contre, nous ne savons toujours pas pourquoi cette inversion... Est-ce une erreur ? Est-ce volontaire à la demande de la Mairie ? Le professionnalisme du praticien de Saint-Marceaux nous fait écarter l'erreur de sa part, sauf s'il a délégué le travail à quelqu'un sur place et une fois la pose faite, il était trop difficile de défaire.

(source Lucette Turbet... merci à elle)

 

Une autre oeuvre connue de Saint-Marceaux est celle de l'abbé Miroy qui se trouve maintenant au Musée des beaux-arts.

 

DISCOURS D'OUVERTURE (extrait) Prononcé par M. le Dr J.-B. LANGLET, Président annuel à l'occasion des TRAVAUX DE L'ACADEMIE NATIONALE DE REIMS, SÉANCE PUBLIQUE DU 27 JUILLET I922

 

La Vie et l'Œuvre de René de Saint-Marceaux, Membre honoraire-de l'Académie Nationale de Reims


"...Un des praticiens de René de Saint-Marceaux qui l'aimait comme tous ceux qui ont travaillé dans son atelier sous sa direction, M. Broutechoux, qui a réparé avec beaucoup de soins, et de succès le socle de la Vigne, à lui seul un véritable objet d'art qui avait été brisé par un éclat d'obus, me dit : Saint Marceaux « ne dessinai! jamais », il faisait d'abord une esquisse qu'il massait sommairement, il la complétait et l'animait en ajoutant des boulettes de terre et en affinait les détails d'un léger coup d'ébauchoir.

 

Rarement satisfait de son travail, il jetait au baquet à terre des œuvres souvent complètes. Exemple, la Dame aux Camélias, recommencée plusieurs fois alors qu'elle était terminée.

 

Saint-Marceaux avait une inquiétude constante, voulait toujours le mieux, n'était jamais satisfait.

Son esquisse décidée, il travaillait facilement, avec une rapidité extrême en pleine terre. Il modifiait généralement beaucoup son esquisse."  

 

Lire tout le discours

Ecoutez sur France bleue l'émission de Christelle Lapierre ou Lucette Turbet, professeur et auteur à la revue troyenne " La vie en champagne" vous raconte, cette semaine, l'enfance de Saint-Marceaux dans la cité des sacres.....  :

Une page d'histoire : le sculpteur Rémois René de St Marceaux

 

CPA et montage : Véronique Valette

 

statue-mairie

 

Ci-dessous, la carte postale ancienne a été envoyée le 8 mai 1919 mais elle doit dater d'avant la guerre puisqu'elle n'est pas encore abimée

 

statue-mairie2.jpg

 

 

 

 

Par Véronique Valette - Publié dans : Hôtel de Ville, Thiers, Langlet, Tambour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : Passion Histoire
Jeudi 6 novembre 2014 4 06 /11 /Nov /2014 06:00

Luxembourg, rue de [1684].

<=21-23, rue Cérès, => 6-8, rue Courmeaux.
75 mètres de longueur.
Ancienne cour Chalon, d’une puissante famille rémoise au 14e siècle, précédemment fermée.

Elle fut percée après décision du Conseil de ville du 9 août 1684 et nommée rue de Luxembourg en l’honneur de la prise de cette ville en 1684.

 

quincaillerie-ceres.jpg

Par Véronique Valette - Publié dans : Place Royale, Forum, Chapitre, Cérès, Carnot
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Communauté : douce France

Derniers articles

Liste complète

Rechercher

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés